QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LES PREMIERS DEGRÉS

 

Voici quelques éléments de réflexions sur les premiers degrés de la famille PARFOURU.

L'essentiel de nos informations provient de la
recherche de 1523 :

"En l'an mil IIIc IIIIxx unze estoit vivant Jean de PARFOURU, escuier comme il appert par lettre passée le vingt deuxme de febvrier, en la présence de nobles et puissants sieurs messire Gauillaume Payadt (PAYNEL) chevalier et de Mre Bertrand Payadt (PAYNEL) aussi chevalier, contenant comme led. PARFOURU donna dix livres tournois de rente en don de mariage à damoiselle Isabel MALHERBE, en mariage faisant d'icelle et de Jean de BERGUINY, que led. de PARFOURU avait à prendre à cause de la damoiselle sa mère, sur Jean des LOGES, escuier.

Dud. Jean de PARFOURU descendy Guillaume de PARFOURU, escuier, sieur du lieu, et pour le montrer s'aide d'une lettre passé devant les tabellions de l'an mil IIIIc trente sept, deuement signée et authenticquée faisant mention comme en mariage faisant dud. Guillaume de PARFOURU escuier, sieur dud. lieu et damoiselle Jeanne des ISLES, sa femme, il avait été promis et accordé vingt livres tournois de rente.

Dud. Guillaume de PARFOURU descendy Collin, Jean et Guillaume dicts de PARFOURU, ses enffants, auquel Guillaume nepveu à cause de sa mère fille de Jean de PIERREFITTE, escuier, sieur du lieu, vint et descendy par succession directe, à cause de la mère dud. Guillaume, le fief, terre et sieurie de Pierrefitte. Et pour le montrer, s'aide led. sieur d'une charte contenant que le quatrme jours de mars mil IIIIc cinquante neuf, led. Guillaume de PARFOURU, escuier, nepveu, et attendant la succession dud. Jean de PIERREFITTE, escuier, sieur dud. lieu, fist hommage à Guillaume de BETRULLE, escuier, seneschal de Sainct-Lô deu à l'évesque de Coustances, à raison de sa baronnie de Sainct-Lô, pour lad. terre et sieurie de Pierrefitte, lequel fief est un membre de fief à cour, et usage et gage plège, tenu par un quart de fief de chevalier comme il appert par un démembrement qui baillé en avoit esté en procédure par led. sieur, c'est assavoir en l'an mil IIIIc quarante neuf en la juridiction de lad. baronnie. Et led. Collin eust pour son partage le fief de Lespine. Et led. Guillaume eust le fief de Mesnil Segard, comme il appert par deux lettres passées devant tabellions, l'une du douzme de décembre mil quatre cens quarante trois, et l'autre du jeudy quatrme jour de mars mil IIIIc quarante cinq.
"

Des deux premiers paragraphes et du début du troisième, on tire que :

Jean de PARFOURU ! 1391
|
Guillaume de PARFOURU x Jeanne des ISLES (x < 1437)
|
Colin, Jean, Guillaume


Le troisième paragraphe est beaucoup plus obscur : "auquel Guillaume nepveu à cause de sa mère fille de Jean de PIERREFITTE, escuier, sieur du lieu, vint et descendy par succession directe, à cause de la mère dud. Guillaume, le fief, terre et sieurie de Pierrefitte.". Tout d'abord, on ne sait pas précisément de quel Guillaume il s'agit : l'époux de Jeanne des ISLES, ou leur fils ? S'il s'agit du fils, on ne comprend par pourquoi il est question de "sa mère fille de Jean de PIERREFITTE" puisqu'il s'agit de Jeanne des ISLES d'après le paragraphe précédent. Il doit donc s'agir de Guillaume, époux de Jeanne des ISLES. C'est donc Jean de PARFOURU ! 1391 qui était marié à une de PIERREFITTE, fille de Jean. Il est ensuite question de "Guillaume de PARFOURU, escuier, nepveu, et attendant la succession dud. Jean de PIERREFITTE, escuier, sieur dud. lieu". Il est écrit "dud" c'est-à-dire dudit, ce qui vient à dire qu'il s'agit du Jean de PIERREFITTE déjà cité. Pourquoi alors Guillaume de PARFOURU est-il dit neveu alors qu'il s'agit de son grand-père ? Une explication pourrait être que neveu est pris dans son sens ancien. D'après le Petit Robert, une citation de Corneille est un exemple de l'utilisation de neveu au sens de petit-fils. Ce pourrait donc aussi le cas dans la recherche de 1523. Le "dudit" pourrait aussi être erroné et Guillaume aurait alors hérité d'un frère de sa mère, lui aussi appelé Jean de PIERREFITTE. Quoi qu'il en soit, cela ne change pas la reconstruction de la famille. On aurait donc :

Jean de PARFOURU ! 1391 x ? de PIERREFITTE fille de Jean, et peut-être soeur de Jean de PIERREFITTE
|
Guillaume de PARFOURU, sieur de Pierrefitte, x Jeanne des ISLES (x < 1437)
|
Colin, Jean, Guillaume


Puis la Recherche de 1523 donne les descendants sans citer les femmes :

Jean de PARFOURU ! 1391 x ? de PIERREFITTE fille de Jean
|
Guillaume de PARFOURU, sieur de Pierrefitte, x Jeanne des ISLES (x < 1437)
|
Guillaume (et Colin et Jean, aînés en la succession, l'un des 2 étant ancêtre d'Amaury de PARFOURU ! 1523)
|
Pierre ! 1466
|
Ravend ! 1523



Une autre recherche plus récente, celle de 1624, vient compléter le tableau :

Guillaume, sieur de Pierrefitte, x Catherine LEVERRIER
|
Pierre et Jean sieur d'Athis
|
Ravend


Les deux recherches permettent donc d'avoir :

Jean de PARFOURU ! 1391 x ? de PIERREFITTE fille de Jean
|
Guillaume de PARFOURU, sieur de Pierrefitte, x Jeanne des ISLES (x < 1437)
|
Guillaume x Catherine LEVERRIER
|
Pierre ! 1466
|
Ravend ! 1523



Malheureusement, une autre source, plus récente, l'Histoire de la Maison d'Harcourt ne concorde pas avec cette reconstitution :

"La ligne maternelle dont descendoient les Seigneurs de Linet, de Criqueville & de Clermont en Auge à cause de Marie de Parfouru commençoit à Jean de Parfouru Seigneur de Parfouru, Mesnilsigard & Couvains denommé en des titres des années 1391. & 1420. qui de Jeanne de Pierrefite sa femme sœur & heritiere de Jea(n) de Pierrefite Escuyer, eut Guillaume, Jean, Colin, Jean le jeune & Guillemine de Parfouru qui firent preuve de Noblesse l'an 1463. l'aisné Guillaume Seigneur de Parfouru eut de Catherine le Verrier Dame d'Athy Jean Seigneur de Parfouru, d'Athy & de Tournay, Guillaume de Parfouru Curé de Gourfalleur, Marie de Parfouru (de laquelle descendoit Marie de Lannoy femme de ? ???? GABRIEL de HARCOURT Bastard de Tilly) & Jeanne de Parfouru femme de Jean Malherbe."

De cette source, on tire :

Jean de PARFOURU ! 1391-1420 x Jeanne de PIERREFITTE soeur de Jean
|
Guillaume x Catherine LEVERRIER, Jean, Colin, Jean le Jeune, Guillemine ! 1463
|
Jean, sieur d'Athy ; Guillaume, curé de Gourfaleur ; Marie ; Jeanne x Jean MALHERBE


Il y a donc un problème avec les différents Guillaume et il est difficile de savoir où est l'erreur : deux Guillaume différents ou le même marié 2 fois ? Je pense préférable de se référer aux recherches de noblesse plutôt qu'à l'Histoire de la Maison d'Harcourt. On aurait donc pour les premiers degrés :

Jean de PARFOURU ! 1391 x Jeanne(?) de PIERREFITTE fille de Jean
|
Guillaume de PARFOURU, sieur de Pierrefitte, x Jeanne des ISLES (x < 1437)
|
Guillaume x Catherine LEVERRIER
    |                              |
Pierre ! 1466         Jean sieur d 'Athis
    |                              |
Ravend ! 1523      Amaury ! 1523



dernière modification : 20 septembre 2007


retour à la famille Parfouru