armoiries parfouru DOCUMENTS DIVERS NON PUBLIÉS (2/2) armoiries parfouru

DOSSIER 2 E 741

Référence : 2 E 741 famille de Parfouru
Provenance : Archives Départementales du Calvados

Etat sommaire des demandes [...] de damoiselle marie de parfouru fille et seulle héritière de feu guillaume de parfouru escuier, sieur de pierrefitte, Espouze de Joachim de breboeuf esc sieur dud lieu et authorisée par lettres royalles a la poursuitte de Ses droicts d'une part, de Ravend de parfouru, Esc, sieur du poirier, fils et seul héritier de feu René de parfouru, Escr Sieur dudit lieu du poirier frère puisné dudit Guillaume d'autre part ...


1. lettre adressée à "Monsieur du poirier parfouru demeurant à bayeux", papier, 2 pages

2. parchemin, 4 pages, concernant "Ravend de Parfouru escuier, Sieur du poirier de la parr. de Sainte Croix de Saint lo" rendant "a fin d'heritage a charles du breboeuf escuier sieur de pierrefitte fils et heritier de deffunte dam[ois]elle marie de parfourru vivant femme et epouze de Joachim de beaboeuf escuier, Sieur du lieu ", le 20-11-1653

3. parchemin, 3 pages, le 21-01-1624, concernant Jean Duprey et "damoiselle magdeleine de varroc veufve du feu sieur du poirier"

4. parchemin, 1 page, le 09-12-1559, concernant "damoiselle magdeleine de la place veuve de deffunt guillaume de parfouru en son vivant escuier sr de pierrefitte"

5. 6 parchemins d'une page

- "le pénultieme jour de mars L an de grace mil quatre cent et soixante" concernant "le mariage de lo Clerel escuier et damoiselle Jehenne de parfouru fille de guillaume de parfouru et de feue damoiselle Jehenne des illes en son vivant femme dud de parfouru" ; Jeanne de Parfouru a une rente issue du mariage de feue sa mère à prendre 100 sous sur Jean desilles, 100 sous sur guillaume desilles, 50 sous sur maitre ? desilles, 50 sous sur les enffans sous aagés de feu colin desilles, 20 sous sur guillaume le s... de Coustances et 10 sous, en présence de Jehan de parfouru escuier

- 22-02-1452 concernant "guillaume de parfouru"

- 20-09-14.. concernant "guillaume de parfouru fils jean"

- ..-12-1456 "comme en faisant le mariage de feu jehan de parfouru en son vivant escuier et de damoiselle jehanne de pierrefitte" "leurs enfants et héritiers guill de parfouru, Jehan de parfouru, colin de parfouru et jehan de parfouru escuiers"

- 22-03-1391 "mariage de Jehan de brequigny et ? malherbe" ... "entre Jehan de brequigny escuier pere dud jehan d'une part et Jehan de parfouru escuier, oncle de laditte isabel" ; Jehan de Parfouru donne une rente à prendre sur Jean des Loges escuier à cause du mariage de la mère audit de Parfouru.

- 23-04-1382 " fut pnt Jehan de parfouru escuier fils de feu Colin de parfouru escuier jadis demeurant en la p[ar]oisse de ste croix de saint lo"

6. parchemin, 1 page, le 04-07-1569 concernant Guillaume de Parfouru

7. parchemin, 1 page, le 01-07-1576 concernant Madeleine de la Place veuve de feu Guillaume de Parfouru

8. parchemin, 1 page, le 10-06-1557 "fut pnt noble demoiselle magdeleine de la place veufve de deffunt guillaume de parfouru vivant escuier sieur de pierrefitte"

9. parchemin, 1 page, le 05-12-1555 concernant Guillaume de Parfouru et Magdeleine de la Place

10. parchemin, le 15-03-1572, concernant Jehan de Parfouru, escuier, sieur de Pierrefitte, de Pierre de Parfouru son frère, enfants de feu noble homme Guillaume de Parfouru en son vivant ? et de damoiselle Madeleine de la Place son épouse, ladite demoiselle mariée en premières noces à défunt Jacques Vaultier duquel premier mariage ? Vaultier

11. note, 1 page, le 27-02-1677, de "damlle francoize de la [Gonniviere] ve de feu pierre de parfouru escuier" confessant avoir reçu 11 l. 10 sols de Ravend de Parfouru son père en loy

12. extrait du registre des minutes du greffe de la Vicomté de Saint-Lô, 5 pages, concernant Ravend et René de Parfouru, père et fils, le 14-06-1653

13. parchemin, 2 pages, le 15-10-1686, concernant "Gilles de parfouru fils de deffunt marin vivant m[aîtr]e du mestier de marechal ferrand en lad ville"

14. parchemin, 1 page, le 17-02-1557, "vente afin d'heritages a damoiselle magdallene de la place veufve de deffunct guillaume de parfouru en son vivant escuier sr de pierrefitte"

15. parchemin, 1 page, de 1546, concernant Ravend de Parfouru écuyer, sieur de Pierrefitte

16. 1 page, concernant des vavassories sises à Parfouru

17. inventaire des lettres, pieces et Escriptures dont s'ayde et fait production Ravend de Parfouru escuier sieur du Poirier, 1666, 4 pages

18. parchemin, 4 pages, le 17-12-1772, acte de vente de Marcel Louis de Parfouru, écuyer, de la paroisse de Saint-Germain-de-Jouveaux

19. parchemin, 1 page, 1671, concernant Ravend de Parfouru sieur du Poirier, tuteur des enfants sous-âgés de Me Joachim Thomas

20. extrait des registres de l'Etat Civil de la commune de Rocancourt, décès de Jean Robert de Parfouru, 2 pages

21. lettre adressée à Monsieur de Parfouru, 3 pages

22. ensemble de 10 pièces dont 9 parchemins

- parchemin, 1 page, le 06-07-1508, "fut pnt Jehan de Creully escuier fils de defunt Jean de creully demourant en la paroisse de saint cler [...] pour demoiselle Jehenne de parfouru son espouze [...] afin d'heritage Noble homme Ravend de Parfouru frere de lad demoiselle [...] au droit du mariage [...] de defunt pierre de parfouru en son vivant escuier, sieur dud lieu de pierrefitte pere desd frere et soeur"

- parchemin, 1 page, le 12-10-1507 concernant Ravent de Parfouru fils Pierre (très effacé)

- parchemin, 1 page, 1505, concernant Ravend de Parfouru fils Pierre

- parchemin, 1 page, le 08-04-1503, vente à noble homme Ravend de Parfouru écuyer

- parchemin, 1 page, le 09-09-1539

- papier, 13 pages, le 17-05-1531, concernant Ravend de Parfouru et Jehanne de Parfouru sa fille, femme de Bernard Le Pigny écuyer

- parchemin, 1 page, le 31-07-1554, concernant Magdelene de la Place veufve de deffunt Guillaume de Parfouru en son vivant écuyer, sieur de Pierrefitte. Ravend de Parfouru, père de Guillaume marié à Madeleine de la Place [...] par dem[ois]elle Jehenne de perry(?) veufve dud deffunt Ravend de Parfouru"

- parchemin, 1 page, le 02-03-1552, trois lots et partages que fait noble homme Ebremont de Parfouru fils puisné de noble homme Ravend de Parfouru, sieur de Pierrefitte et de damoiselle Jehenne Ybert ses pere et mere à noble homme Guillaume et Robert dicts de Parfouru ses frères [...] apres la mort de la dite demoiselle leur mère [...] et lad damoiselle fille de deffunt Sanxon Ybert

- parchemin, 1 page, 1517, concernant noble homme Ravend de Parfouru, sieur de Pierrefitte

- parchemin, 1 page, mauvais état

23. parchemin, 1 page, 1528, concernant Lucas(??) de Parfouru

24. lettre, 3 pages, le 22-08-1678, adressée à "Monsieur de Parfouru a Condé sur Virre proche Saint Lo" par son frère après la mort de leur frère

25. 1 page, le 2002-1672, note de François Andrey et Louise de Parfouru :

"Nous Sousinay francois androy Escuier Sieur darganchy et damoiselle Louise de parfouru consaille avons recu de Ravend de parfouru Escuier Sieur du [déchiré] La somme de deux sans livres quil nous avez prommis au jour de chandleur dernier pour nostre rente de mariage et avons ausy recu six dousaine de ? six doubles deux perres de dras finis et deux perres de gros a deduire sur ce quil nous audoict, faict le jeudiy ving sixieme fevrier Mil six cans soisante dousse". Signatures Andrey et Louise de Parfouru

 26. Acte de 1546 où est cité Ravend de Parfouru, sieur de Pierrefitte

27. Acte du 17-02-1557 devant Le Chibellier et Planchon, tabellions à Saint-Lô où Guillaume Lebas et Raullette Lebourgeois sa femme de Sainte-Croix-de-Saint-Lô, et "demoiselle Magdallene de la place veufve de deffunct guillaume de parfouru en son vivant Escuier sr de pierrefitte"

28. Acte du 15-10-1686 à Saint-Lô, Gilles de Parfouru fils de deffunt Marin vivant m[aîtr]e du mestier de marechal ferrant en la ville de St Lô. [Deux autres personnes déclarent] que led Parfouru est fils de M[aîtr]e et capable de faire exercer led mestier

29. Acte du 27-02-1677 de Françoise de la Gonnivière, veuve de feu Pierre de Parfouru, écuyer, qui déclare avoir reçu de Ravend de Parfouru son père en loy la somme de 11 livres 10 sols due à cause du traité de mariage. Signature de Françoise de la Gonnivière

30. Acte du 15-03-1572, supplication de Jean de Parfouru, écuyer, sieur de Pierrefitte, Pierre de Parfouru, enfants de feu noble homme Guillaume de Parfouru [...] et de damoiselle Madeleine de la Palce, lad damoiselle mariée en premières noces à défunt Jacques Vaultier duquel premier mariage est sorti ? Vaultier. Est également cité Jehan Vaultier son neveu enfant de Thomas Vaultier ledit frère de ?

31. Acte du 05-12-1545, supplication de Guillaume de Parfouru écuyer et de demoiselle son épouse [...] femme en premières noces de deffunt Jean(?) Vaultier en son vivant bourgeois de Saint-Lô.

32. Acte du 10-06-1557 à Saint-Lô, fut présente "noble demoiselle magdalene de la place veufve de deffunct guillaume de parfouru en son vivant Escuier Sr de pierrefitte..."

33. Acte du 01-07-1562 à Saint-Lô où est citée Magdeleine de la Place veuve de feu Guillaume de Parfouru, écuyer, sieur de Pierrefitte, gardienne des enfants sortis dudit défunt et d'elle.

34. Acte du 04-07-1569 ou 1549 où est cité Guillaume de Parfouru.

35. Acte du pénultième  de mars 1460 où est cité le mariage de damoiselle Jehenne de parfouru fille de guill de parfouru Escuier et de feue damoiselle jehanne desilles, [...] cinquante sous sur les enfans soubsaagés de feu colin desilles [...] demoiselle Jeanne de Parfouru de la succession de ladite feue sa mère [...]. Présence de Jehan de Parfouru écuyer

36. Acte du 22-02-1452 où est cité Guillaume de Parfouru

37. Acte de 1456 où est cité le mariage de feu Jean de Parfouru écuyer et de damoiselle Jehanne de Pierrefitte, leurs enfants et héritiers Guillaume de Parfouru, Jean de Parfouru, Colin et Jehan de Parfouru

38. Acte du 11-03-1391 où est cité le mariage de Jean de Bréquigny et ? Malherbe. Présence  de Jehan de Bréquigny, écuyer, père dudit Jean, Jehan de Parfouru, écuyer, oncle de ladite fille. Est cité Jean des Loges écuyer sur la somme de 8 tonneaux de rente que ledit Desloges doit audit de Parfouru à cause du mariage de la mère audit de Parfouru.

39. Acte du 23-04-1382 où est cité Jean de Parfouru écuyer, fils de feu Colin de Parfouru écuyer, jadis demeurant en la parroisse de Sainte-Croix-de-Saint-Lô

40. Acte du 09-12-1559 à Saint-Lô où est citée Demoiselle Madeleine de la Place veuve de feu Guillaume de Parfouru écuyer, sieur de Pierrefitte.

41. Acte du 20-06-1624 où est citée Demoiselle Madeleine de Varroc veuve du feu sieur du Poirier.

42. Héritages à Charles de Brébeuf écuyer sieur de Pierrefitte fils et héritier de défunte Dlle Marie de Parfouru vivant femme de Joachim de Brébeuf écuyer, sieur du lieu, père dudit sieur de Pierrefitte.


CABINET des TITRES-ECOLE ROYALE MILITAIRE

Référence : VOLUMES RELIES du Cabinet des titres : recherches de noblesse, armoriaux, preuves, histoires généalogiques. « Procès-verbaux des preuves de la noblesse des élèves de l'École royale militaire, ... dressés par messire Antoine-Marie D'HOZIER DE SERIGNY, chevalier, juge d'armes de la noblesse... » (1753-1790). Collège royal de La Flèche. XX Années 1770, 3 janv.-18 déc, p.273
Provenance : Gallica (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9006840f/f275.image.r=preuves+de+noblesse+des+ecoles+militaires+.langFR), via Patrick Van Nieuwkerke

Procès-verbal des preuves de la noblesse de JAQUES-MARCEL et de JEAN-RENE de PARFOURRU-de JOUVEAUX, frères, agréés par le Roi pour être admis au nombre des Gentilhommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège Royal de la Flèche

D'Azur à une Fleur de Lis d'Or

1er Dégré : 1er Produisant JAQUES-MARCEL de Parfourru-de Jouveaux - 1761

Extrait des Registres des batêmes de la Paroisse de Courthonne-la Meudrac, seconde portion, Diocèse de Lisieux, et Généralité d'Alençon, portant que Jaques-Marcel fils du légitime mariage de Marcel-Louis de Parfouru Capitaine dans le Régiment de Languedoc et de Marguerite de Couagne son épouse, de Montréal en l'Amérique Septentrionale, naquit le vingt-trois de Septembre mil sept cent soixante et un, fut baptisé le lendemain, et eut pour parain Messire Jaques de Parfouru Ecuyer, Seigneur et Patron de S[ain]t Germain de Jouveaux, et pour maraine noble Dame Louise-Marguerite-Jaqueline de Vauquelin femme de N... de Bouffey Ecuyer, S[ei]g[neu]r et Patron de la Paroisse de Cordebugle. Cet extrait signé Duname Curé de Courthonne et légalisé.

2e Produisant JEAN-RENE de Parfourru-de Jouveaux 1762

Extrait des Registres des batêmes de la même Paroisse de Courthonne-la Meudrac, portant que Jean-René fils du légitime mariage de Messire Marcel-Louis de Parfouru Capitaine dans le Régiment de Languedoc et de Marguerite de Couagne son épouse, de Montréal en l'Amérique Septentrionale naquit le trois de Septembre mil sept cent soixante deux et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Duname Curé de Courthonne et légalisé.


IIe Dégré : Père, MARCEL-LOUIS de Parfourru, Marguerite de Coigne, sa femme, 1757

Contrat de mariage de Mre Marcel-Louis de Parfourreur Ecuyer, Capitaine du Régiment de Languedoc Infanterie, alors en garnison à Montréal, fils majeur de Messire Jaques de Parfourreur Ecuyer, Seigneur et Patron de la Paroisse de Jouveaux, Evêché de Lisieux, Province de Normandie et de feüe Dame Marie-Madelène de Dauge son épouse, accordé le dix de Janvier mil sept cent cinquante sept avec Demoiselle Marguerite de Couagne, fille du sieur René de Couagne Colonel des Milices de la Ville et Gouvernement de Montréal, y demeurant, et de feüe Demoiselle Louise Pothier sa femme. Ce contrat passé à Montréal devant Dauré-de Blanzy Notaire Royal de la Ville et Juridiction Royale de Montréal en la Nouvelle France, fut insinué le huit de mars suivant ès Registres des Insinuations du dit Siège en vertu d'une Ordonnance rendüe le même jour par Jaques-Joseph Guilon-Monrepos Con[seill]er du Roi, Lieutenant Général de la dite Juridiction Royale.

Extrait des Registres des mariages de la Paroisse de Montréal en Canada, portant que Marcel-Louis de Parfouru Ecuyer, Capitaine et Régiment de Languedoc, âgé de vingt-neuf ans, fils de Mre Jaques de Parfouru Ecuyer, Seigneur et Patron de la Paroisse de Jouveaux, Diocèse de Lisieux, et de défunte noble Dame Marie-Madelène de Dauge, de la dite Paroisse de Jouveaux, d'une part, et D[emois]elle Marguerite de Couagne, âgée de vingt-trois ans, fille de René de Couagne Colonel des Milices Bourgeoises de défunte Dame Louise Pothier-la Verdure, de la susdite Paroisse de Montréal, d'autre part, reçurent la bénédiction nuptiale le 11 de Janvier 1757. Cet extrait délivré le onze de Septembre mil sept cent soixante-quatre par le S[ieu]r Jollivet Prêtre, faisant les fonctions curiales la d[ite] ville de Montréal, fut légalisé le lendemain par le S[ieu]r Peigné Vicaire Général du Diocèse de Québec.

Extrait des Registres des batêmes de la P[aroi]sse de S[ain]t Germain de Jouveaux, Généralité d'Alençon, portant que Marcel-Louis de Parfouru, fils du légitime mariage de Jaques de Parfouru Ecuyer et de noble Dame Marie-Madelène Dauge, fut batisé le Ier de 7bre 1727, et eut pour parain noble personne Louis de Dauge, S[ei]g[neu]r de Jouveaux et pour maraine noble Dame Anne de Vauquelin-de Parfouru. Cet extrait délivré le 15 de février 1755 par le S[ieu]r Donnet Curé de Jouveaux fut légalisé le 21 du dit mois, même année par Louis de la Balle-de la Morandière Con[seill]er du Roy, Assesseur au Baillage d'Orbec.



IIIe Dégré : Ayeul, JAQUES de Parfourru-de Jouveaux, Marie-Madelène Dauge sa femme, 1723

Extrait des Registres des mariages de la P[aroi]sse de Jouveaux, Diocèse de Lisieux, et Généralité d'Alencçon, portant que noble personne Jaques de Parfourru Ecuyer, fils de feu noble personne Guillaume de Parfourru Ecuyer et de noble dame Anne de Vauquelin, de la Paroisse de Courthonne-la Meudrac, d'une part, et noble D[emois]elle Marie-Madelène Dauge, Patronne de S[ain]t Germain de Jouveaux, fille de noble personne Louis Dauge Ecuyer, S[ei]g[neu]r de Jouveaux, et de feüe noble dame Anne de Hally, de la d[ite] Paroisse de Jouveaux, d'autre part, reçurent la bénédiction nuptiale le 19 de Février 1726. Cet extrait signé le Normand Vicaire de Jouveaux et légalisé.

Sentence redüe au Baillage de Lisieux le 28 de Mars 1744 par François-Joseph Paisant Bailly Vicomtal du d[it] Lisieux et seul Juge de Police en la d[ite] Ville, par laquelle Jaques de Parfouru Ecuyer, S[ei]g[neu]r et Patron de Jouveaux, qui avoit épousé feüe Dame Marie-Madelène Dauge, demeurant en la même ville, tuteur naturel de leurs enfans mineurs héritiers en partie de la succession à eux échüe en partie de la feüe D[emois]elle Chéron-de Beauchesne demeurante à Pontlevesque, est autorisé de faire des lots et partages ainsi que la choisie des biens et héritages qui leur sont échus de la d[ite] succession, et ce de l'avis des parents paternels et maternels des d[its] mineurs. Cette sentence signée Paisant et de la Fosse Greffier.

Sentence rendüe ès Plès de la Seigneurie du Saussey le ving-trois de may 1742 par Louis-Jaques Haudard Avocat en Parlement, Sénéchal de la dite Seigneurie en présence de Nicolas le Bas Tabellion pour le Roy en la Vicomté du Ponteaudemer, pris pour Greffier, par laquelle les héritiers de feu Messire François de Bailleul Chevalier, S[ei]g[neu]r de Francqueville et la Dame veuve et héritière de Jaques de Larcher Ecuyer, S[ieu]r de la Prairie, sont condamnés de donner à Jaques de Parfouru Ecuyer, S[ei]g[neu]r et Patron alternatif de Jouveaux ayant épousé noble Dame Marie-Madelène Dauge, en cette qualité aîné de laînesse de la Marre dépendante de la d[ite] S[ei]g[neu]rie du Saussey, savoir une déclaration en forme de tous les héritages qu'ils possèdent puisnément en l'aînesse de la Marre, employée dans un aveu du 8 d'8bre 1657. Cette Sentence signée Haudard et le Bas.

Extrait des Registres des batêmes de la P[aroi]sse de S[ain]t Marcel de Croisilles, Diocèse de Lisieux, et Généralité d'Alençon, portant que Jaques de Parfouru fils de Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ieu]r de la Fossüe, et de D[emois]elle Anne de Vauquelin, naquit le 12 de Nov[em]bre 1696 et fut batisé le 18 du d[it] mois, même année. Cet extrait signé le Mercier Curé de Croisilles et légalisé.



IVe degré ; Bisayeul, GUILLAUME de Parfourru-de la Fossüe, Anne de Vauquelin sa femme, 1696

Articles du mariage de Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ieu]r de la Fossüe, fils de feu Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ei]g[neu]r et Patron de Tilly-la Champagne, et de défunte Marie Macquerel, de la dite P[aroi]sse de Tilly-la Champagne, arrêtés sous seings privés le 27 de Janvier 1696 avec D[emois]elle Anne de Vauquelin, fille de feu Jaques de Vauquelin Ecuyer S[ieu]r des Londes, et de feüe D[emois]elle Elizabeth des Hays, de la P[aroi]sse de Croisilles. Ces articles signés par les parties contractantes et autres leurs parents furent reconnus le 10 de 9bre 1698 au d[it] lieu de Tilly-la Champagne par le dit Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ieu]r de la Fossüe, et par la d[ite] D[emois]elle Anne de Vauquelin son épouse ; le dit acte de reconnoissance passé en présence de Michel de Parfouru Ecuyer, frère du dit S[ieu]r de la Fossüe, devant Moisson Notaire Royal en la Vicomté de S[ain]t Silvain pour le Siège du d[it] lieu et Paroisses y annéxées.

Extrait des Registres des mariages de la Paroisse de S[ain]t Marcel de Croisilles, Diocèse de Lisieux et Généralité d'Alençon, portant que Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ieu]r de la Fossüe, fils de feu Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ei]g[neu]r de Tilly-la Campagne, et de défunte D[emois]elle Marie Masquerel, d'une part, et D[emois]elle Anne de Vauquelin, fille de feu Jaques de Vauquelin Ecuyer, S(ieu]r des Londes, et de feüe Elizabeth des Hayes, de la d[ite] Paroisse de Croisilles, reçurent la bénédiction nuptiale le 27 de Février 1696. et extrait signé le Mercier Curé de Croisilles et légalisé.

Vente de la Ferme de la Héberderie scituée en la Paroisse de Courthonne-la Médrac, faite sous seings privés le 2 d'8bre 1700 par Messire Adrian du Houlley Baron et Châtelain d'Ouillye, Seigneur de Firfol et de la Lande, Conseiller du Roy en sa Cour des Aydes de Paris, y demeurant, à Guillaume de Parfouru Ecuyer, demeurant en la P[aroi]sse de Tilly-la Champagne, Vicomté de Caën, moyennant la somme de cinq mille huit cent cinquante livres, et ce en présence de Charles et Michel de Parfouru Ecuyers, frères du d[it] S[ieu]r acquéreur, qui intervinrent pour caution solidaire du prix de la dite vente. Cet acte signé par les parties contractantes fut reconnu le dix-neuf de Décembre 1701 par les dits M[essir]e Adrian du Houlley Chevalier, Baron et Châtelain d'Ouillye, Guillaume de Parfouru Ecuyer, S[ieu]r de la Fossüe, demeurant en la Paroisse de Courthonne-la Médrac, Charles et Michel de Parfouru Ecuyers, frères du dit S[ieu]r de la Fossüe, demeurants en la Paroisse de Rocancourt, le dit acte de reconnoissance passé au Chäteau d'Ouillye devant Halbout et du Moulin No[tai]res Royaux aux Sièges de Moyaux et de Thiberville, en la Vicomté d'Orbec.

Extrait de l'Estat des noms, surnoms et demeures des nobles de Généralité de Caën, certifiez et trouvez estre tels par Mr Chamillart Intendant de la dite Généralité, Commissaire départy à cet effet en 1666. Election de Caën. Ancienne Noblesse. Sergenterie d'Argences. Charles de Parfouru, Paroisse de Tilly-la Champagne, Louis de Parfouru, mesme Paroisse, Claude de Parfouru, mesme Paroisse, Guillaume de Parfouru, mesme Parroisse, et Michel de Parfouru, mesme Parroisse. Collationné sur le dit Estat par moy soubsigné Généalogiste des Ordres du Roy, chargé d'iceluy en vertu de l'Arrest de Nosseigneurs du Conseil de l'an 1683. A Paris le 5e May 1699 (signé) Clairembault.

Extrait des Registres des batêmes faits en la Paroisse de Tilly-la Champagne, Généralité de Caën, portant que Guillaume né du mariage de Guillaume de Parfouru S[ieu]r de Tilly et de Dem[oise]lle Marie Macquerel fut batisé le dernier jour de Janvier mil six cent quarante-sept et eut pour parain Claude Macquerel S[ieu]r de Beauval. Cet acte de batême est produit par copie collationnée le 3 de Xbre 1693 par le S[ieu]r Martin Sergent Royal à Caën sur une expédition du même acte qui avoit été délivrée le 11 de Juin 1666 par le S[ieu]r des Genestez Curé de la dite Paroisse de Tilly.

Extrait des Registres des batêmes faits en la dite Paroisse de Tilly-la Champagne, portant que Michel né du mariage de Guillaume Parfouru Sieur de Tilly et de D[emois]elle Marie Macquerel fut batisé le onze de Mars mil six cent quarante-neuf et eut pour parain Michel de Parfouru Ecuyer, Sieur du Mesnil. Cet acte de batême délivré comme le précédent.

Jugement rendu à Bayeux le quinze d'Octobre mil six cent quarante et un par Charles le Roy Sieur de la Potherie Intendant en Généralité de Caën, par lequel Guillaume et Michel de Parfouru Ecuyers, S[ieur]rs de la Terre et Seigneurie de Tilly-la Campagne, de la dite Paroisse de Tilly, Vicomté de Caën, ayant duëment et suffisamment justifié de leur extraction et Noblesse ancienne depuis l'an 1435, il les décharge de l'assignation qui leur avoit été donnée à la requête de Me Jean-Batiste Palléologo Commis au recouvrement des taxes de confirmation et exemption du droit de Francsfiefs, et leur fait mainlevée de la saisie de leur dit Fief ci-dessus. Ce Jugement où est énoncé entre autres actes un "contract de mariage passé devant les Tabellions au siège de Vaucelles de Caën le vingt-deux[iem]e Febvrier 1634, comme le dict S[ieu]r (Guillaume) de Parfourru a espouzé Damoiselle Marie Macquerel, par lequel le dict de Parfourru a esté advancé de la succession de Damoiselle Marie de Bourgueville vefve de Louis de Parfourru vivant Escuier, sieur d'Allemaigne" est signé Charles le Roy-de la Potherye.



Nous Antoine-Marie d'Hozier-de Sérigny, Chevalier, Juge d'Armes de la Noblesse de France, et en cette qualité, Commissaire du Roi pour certifier à Sa Majesté la Noblesse des Elèves de l'Ecole Royale Militaire et du Collège Royal de la Flèche, Chevalier-Grand-Croix-Honoraire de l'Ordre Royal de S[ain]t Maurice de Sardaigne,
Certifions au ROI que JAQUES-MARCEL et JEAN-RENE de PARFOURRU-DE JOUVEAUX, frères, ont la noblesse nécessaire pour être admis au nombre des Gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège Royal de la Flèche, ainsi qu'il est justifié par les actes énoncés et visés dans ce Procés-Verbal que nous avons dressé et signé à Paris le trente et unième jour du mois d'Octobre de l'an mil sept cent soixante-dix.


FONDS du DIOCESE de COUTANCES et AVRANCHES

Référence : Traité de mariage entre Pierre Adigard, sieur du Venois et Dlle Marguerite de Parfouru, le 18 janvier 1592 ; 301 J 400 – Art. n°7
Provenance : Archives Départementales de la Manche, transcription Denis Lethimonnier

f°1 r°
Extraict du registre de Richard Planchon
et Jean La Rose, tabellions royaulx a
Sainct Lo, du dix huict jour de janvier
l’an mil cinq centz quattre vingtz et
douze, aprez midy, contenant ce qui
ensuict.
Pour la conclusion du traicté de mariage
qui au plaisir de Dieu sera faict et celebré
en la face de Saincte eglise catolique,
apostolique et romaine par entre
noble homme Pierre Adigard, sieur du
Venoys, d’une part et damoiselle Margueritte
de Parfourru, fille de noble homme
Pierre de Parfourru, sieur du lieu
et damoiselle Perrette de la Dangye,
ses pere et mere. A esté donné et
promis paier par ledict de Parfourru,
pour parvenir audict mariage pour
don mobil, la somme de mil escus…

f°1 v°
d’or sol, vallantz trois mil livres, suyvant
l’ordonnance du Roy, du nombre de laquelle
soume en a esté paié par ledict sieur de
Parfourru, audict sieur du Venoys, la
soume de deulx mil livres tournois
et l’oultre plus montant mil livres seront
paiéz lors des espouzailles et par
Guillaume de la Dangye, escuier, sieur de
Perier, pere grand de ladicte Marguerite,
a esté par luy donné la soume de
quattre mil livres dont il a presentement
payé audict sieur du Venoys, la soume
de trois mil livres en don mobil
dont du tout ce que dessus, il s’est
tenu a content et bien paié en monnoie
a luy nombrée ayant cours suyvant
l’ordonnance du Roy, et l’oultre plus
montant mil livres est demeuré entre
les mains dudict sieur du Perier pour
lesquelz mil livres, il a dès a present…
                                                           
f°2 r°
constitué et creé le nombre de cent
livres tournois de rente par chacun an
ypotecque a prendre [et] a avoir sur tous
ses biens et heritages qu’il a donnéz
pour tenir nature de fond de propre
et heritage ausdictz futurs mariéz
au non et ligne de ladicte damoiselle,
laquelle rente de cent livres gant
quant raquitée sera par ledict sieur
du Perier qu’il pourra faire touteffois
qu’il luy plaira a deulx fois en paiant
cinq centz livres tournois par chacune fois,
ledict sieur du Venoys sera tenu les
consigner, creé(sic) et constituer sur tous
ses biens et heritages a ladicte damoiselle,
sa future espouze, lesdictes cent livres
tournois de rente pour tenir mesme nature
de propre et heritages au non et
ligne de ladicte damoiselle. En oultre ledict
sieur de Parfouru a promis faire

f°2 v°
vestir et acoustrer ladicte damoiselle sa fille
des acoustrementz qui ont esté entre eulx
convenus et acordéz ce qui demeure a
sa volonté aussy que mesme a ladicte
damoiselle sa mere de ladicte fille et de
luy donner du linge ce qu’il luy
plaira. Et a aussy esté acordé
et convient que ou cas ou il
adviendroict que ledict sieur du Venoys
decedast avant ladicte damoiselle
sa future espouze, qu’elle aura et
a esté arresté, qu’elle aura franchement
et quictement le nombre de cent cinquante
livres tournois de rente a droict de douaire
et usufruict, sa vye durante, seullement sur le
bien dudict sieur du Venoys tant venu que
a venir, a exemption de toutes rente
et ypotecque que doibt ou pourroit
debvoir ladicte rente sur sondict futur
mary, avecques ses robes, bagues
et joyaulx, le tout et precipuement et en…

f°3 r°
exemption desdictes debtes oultre ce qui de
droict du meuble luy pourra apartenir,
sans lesquelles conventions et acordz
ledict mariage n’auroit esté faict ny
conclud et lesquelz cent cinquante livres
dessus declaréz pour ledict douaire,
noble homme Franceois Adigart, sieur
de la Diguardiere et Myetterye et ledict
sieur du Venoys, ont consenty et acordé
qu’il soict prins, le cas advenant dudict
decedz, sur ladicte terre de la Mietterye,
seullement qu’il, sieur de la Diguardiere
y a obligéz et oblige et affecte dès a
present avecque la demeure de ladicte
damoiselle en ladicte de maison qu’elle
prendra honnestement et lequel sieur de
la Diguardiere en faveur et
consideration dudict mariage, a quicté, cedé
et delaissé audict sieur du Venoys, son
nepveu, pour son droict de partage,
                                                           
f°3 v°
qui luy pourroit apartenir, tant a cause
dudict sieur son oncle que de ses pere et mere.
C’est a scavoir l’heritage et le tenement
de la Mietterye sistué et assis en la parroisse
de la Chapelle en Jugier, audict sieur de
la Diguardiere apartenant, coume il
se contient sans y riens reserver
ny retenir, pour dès a present en jouir,
par ledict sieur du Venois et ses hoirs, par ce
que ses aultres freres auront prist leur
droict de partage, tous les aultres
heritages et rentes qui peuvent
apartenir audict sieur leur oncle, hors ledict
lieu de la Mietterye, a quoy ledict sieur
du Venois ne pourra riens demander
au moien et parce que ledict sieur
du Venois pour parvenir a ce que dessus [dict ?]
et affin que ladicte terre de la Mietterye
luy deuvent entrer pour luy et ses
hoirs, a presentement paié en argent or et
argent entre les mains dudict sieur de…

f°4 r°
la Digardiere son oncle, lesdictes cinq
mil livres receulx par ledict sieur
du Venoys qu’il a receulx presentement
de sondict mariage et recepvera par mesme
moien lesdictes mil livres qui sont reservéz
a paier lors des espouzailles
qu’il qui seroit deulx mil escus en
argent comptant, aiant cours ès
ordonnances du Roy, dont ledict sieur de la
Digardiere, c’est tenu a content et
bien paié. Pour satisfaire, paier et
aquicter par ledict sieur de la Digardiere
ce qu’il debvoyt des mariages de
ses nieces, sœurs dudict sieur du Venoys
et de ses aultres freres, que aultres
debtes dont il estoict redevable
a plussieurs personnes et pour le
regard des meubles estant audict
lieu de la Mietterye, ledict sieur de
la Digardiere desirant que sesdictz
nepveulx aprèz son decedz, s’il…

f°4 v°
le survesquisent n’est procéz ou dispute
a voullu, consenty, acordé que ledict
sieur du Venois soict et demeure par a ce present
luy a baillé et delaissé pour sa part
desdictz meubles, le harnois garny
de quattre boeufz, charue et charrette,
dix vaches a let avecques cinq
nourritures de deulx ans avecque
une jument haquenée, le meuble
de deulx chambres garnys de lictz
et aultres meubles et extencilles
estant audict lieu de la Mietterye
mentionnés par le mémoire qui en
est redigé, le signe desdictz sieur
de la Digardiere et Venois. Et et valluéz
en entre eulx a la soume de trois
centz trente trois escus ung tiers
d’or sol, reservé que ledict sieur de la
Digardiere retient sa chambre avec
le meuble y estant pour en disposer
a sa volonté, mesme retient la moictyé… 
                                                           
f°5 r°
de la pallerye, veselle et pallin, linge
et dix fust de tonneau qui n’est
du comprins de ce present, aussy retient
toutes et telles obligacions, brevetz
et arrerages de rentes et
tous aultres meubles a luy apartenans
hors ledict lieu de la Mietterye
pour du tout en disposer comme il
voirra bon estre, ou bien aprèz son
decedz retourneront aulx aultres freres
dudict sieur du Venois pour les partager
comme ilz voirront bon sans que
ledict sieur du Venois y puisse rien
pretendre ny demander. Avis c’est
arresté suyvant la volonté
dudict sieur son oncle, audict meuble
qu’il luy a pleu luy quiter comme11
il est cy dessus declaré et
davantage. Ledict sieur du Venoys
s’est obligé audict sieur son oncle, le
nourrir, gouverner et entretenir
comme il a coustume de unir…

f°5 v°
par le passé avec ung serviteur et
ou ledict sieur son oncle n’avoit ladicte
nourriture agreable et qu’il ce vouldra
retirer a son particullier, en ce cas,
ledict sieur du Venoys sera tenu faire
la pention audict sieur son oncle telle telle
qu’il ainsy qu’il de suict oultre la
chambre retenue par ledict sieur de
la Digardiere, il jouira par
ogmentation de la chambre en boult sur
le puitz, garnye des meubles
qui y sont de present avecques les
guerniers, trie, cabaretzde dessus
la cuisine, une le petit scellier, une
estable, ung jardin a herbes
et une piece de terre nommée le Clos
Jouyn, la moictyé des bois, taillys,
le puys et le presoir coumun, toutes
lesquelles choses reviendront aprèz
le decèz dudict sieur de la Digardiere
audict sieur du Venoys, fors la premiere…

f°6 r°
retenue et oultre et par-dessus
ledict sieur du Venoys, en cas de ladicte
separation sera subject audict sieur
son oncle luy faire et paier par
chacun an, tout le temps qu’il vivra,
cinquante boisseaulx de forment,
vingt boisseaulx d’orge, vingt
boisseaulx d’avoyne, dix boisseaulx
de sarazin, deulx centz livres de
lard bon et suffisant, deulx centz
livres de beurre, la moictyé
des sildres ou la moictyé des
pommes et poires qui croistroit
sur ledict lieu de la Mietterye et
l’aquiter dudict douaire ensemble
sesdictz freres et aquicter                                                      
rentes, charges et subjections
en quoy ledict lieu de la Myetterye
peult estre subject a la
sieurye du Mesnil Dot, le tout…

f°6 v°
sans qu’on puisse aquerir aulcain
coustume coummité entre lesdictz sieurs de la
Digardiere et du Venois, le tout
ainsy coume etc. dont ect. obligéz
chacain en son faict, biens ect. tesmoings
Guillaume Leconte et Michel Leclerc
bourgeois de Sainct Lo, lesquelz avecques
lesdictes parties, ont signé audict
registre au domicille dudict Leclerc en
l’enclos dudict Sainct Lo.

[signé : ] Planchon (avec paraphe)

Nota : les f°7 r°, v°, et f° 8 r° sont vierges.

f°8 v° (dos)
Coueppie du
contract de
Venoies
Extraict du contract
de mariage de
pierre Adigard sieur
de Venois en
l’an 1592 le 18e
9 janvier  


dernière modification : 9 avril 2016

retour
retour à la famille Parfouru